mardi 17 mars 2009

La protection climatique, c'est parfois simple comme un jeu d'enfants !

L'Espagne sera le pays d'Europe le plus gravement touché par le réchauffement climatique. C'est du moins ce qu'annoncent les experts. Au cours de ces cents dernières années, la température moyenne sur la péninsule ibérique a augmenté de 1,5 °C. Comparativement, la hausse moyenne de la température mesurée en Europe n'est que de 0,95 °C et de 0,7 °C seulement à l'échelle du globe. Les effets de ce changement climatique se font d'ores et déjà nettement sentir en Espagne. A en croire les résultats d'un sondage, ce sont d'ailleurs les Espagnols qui se montrent les plus inquiets face au réchauffement de la planète. Il est donc plus que jamais essentiel de respecter systématiquement les engagements volontaires pris dans le cadre du protocole de Kyoto. Mais la protection climatique peut aussi présenter des atouts économiques certains pour les entreprises, comme en témoigne l'exemple de la société Imaginarium. Cette grande chaîne espagnole de magasins de jouets et articles pour enfants est présente dans plus de 30 pays tout autour du globe.

Apprendre par le jeu : il n'est pas de meilleure méthode pour préparer les enfants à leur vie future. Les adultes de demain seront confrontés aux effets toujours plus sensibles du réchauffement de la planète et devront donc accorder une attention croissante à la protection climatique. Imaginarium en a parfaitement pris conscience : « La protection climatique constitue à nos yeux un thème majeur et nous poursuivons dans ce domaine un double objectif. En tant qu'entreprise, nous considérons qu'il est de notre responsabilité d'apporter une contribution active à la protection de la planète. C'est pourquoi nous œuvrons dans le sens d'une efficacité énergétique optimale. Parallèlement, à travers notre offre de produits, nous souhaitons aider les parents à transmettre à leurs enfants les valeurs qui en feront des individus responsables et respectueux de l'environnement », explique Marta Pons du Service Communication de la société Imaginarium. Une gamme de produits a en effet été spécialement développée pour faire comprendre aux enfants de manière ludique à quel point il est important de protéger la planète, d'économiser l'énergie et de préserver les ressources. « Notre série Biohabitat s'articule autour de produits dont le but est de favoriser la prise de conscience et l'action responsable en faveur de l'environnement. Les enfants mesurent ainsi tout l'impact qu'ils peuvent avoir sur la planète et apprennent les gestes indispensables pour protéger le climat », commente Marta Pons. L'engagement du groupe Imaginarium en matière d'écologie se traduit par des réalisations concrètes : des génératrices miniatures entraînées par la force du vent ou l'énergie solaire, des dynamos, des produits ludiques pour un apprentissage pratique du recyclage et des petites voitures fonctionnant à l'hydrogène trouvent ainsi leur place dans les chambres d'enfants.

Et ce qui marche si bien dans les chambres des plus petits est tout à fait imaginable à grande échelle. Pour Marta Pons en tout cas, cela ne fait aucun doute : « Avec le concept et le matériau adéquat, la protection climatique devient véritablement rentable pour les entreprises ». La société a ainsi choisi PLEXIGLAS truLED® pour la réalisation des enseignes lumineuses rehaussées du logo de l'entreprise qui ornent les bâtiments du siège de Saragosse.

Le matériau a été spécialement développé pour la technique de rétroprojection à diodes électroluminescentes (LED). Sa transmission lumineuse élevée permet d'obtenir exactement l'intensité d'éclairage souhaitée en utilisant un nombre réduit de sources lumineuses. L'utilisation de PLEXIGLAS truLED® en remplacement des plaques en verre acrylique conventionnel se solde ainsi par une nette diminution de la consommation électrique des objets lumineux. Le matériau se distingue en outre par ses qualités exemplaires en termes de diffusion lumineuse. Avantage : un éclairage harmonieux sans écarts d'intensité (effets de « hot spot ») et ce, avec une moindre quantité de sources lumineuses et une dépense électrique plus faible. L'analyse des coûts révèle que l'emploi de PLEXIGLAS truLED® dans les systèmes de publicité lumineuse au siège de la société Imaginarium permet de réduire la facture d'électricité de moitié par rapport à un concept identique à base de verre acrylique classique (pour une consommation annuelle de 3460 kWh au lieu de 7640 kWh). Ce qui équivaut à près de trois tonnes de CO2 en moins rejeté dans l'atmosphère !


Le fabricant du système de publicité lumineuse, Juan Antonio Hernández-Massotti de l'entreprise Arcega Rótulos Luminosos, est lui aussi convaincu des qualités de PLEXIGLAS truLED® : « Il n'y a pas de meilleur matériau pour les applications mettant en œuvre des diodes LED. Il garantit un éclairage optimal pour une consommation électrique minime ». Pour Juan Antonio Hernández-Massotti, il était clair dès le départ que les inscriptions publicitaires seraient éclairées par des diodes LED : « Les diodes LED consomment peu et ne nécessitent pratiquement aucune intervention de maintenance. Ceci a été un argument de poids dans le cas de la société Imaginarium. En effet, les deux lettrages lumineux installés sur la façade du siège de l'entreprise sont montés à 26 mètres de hauteur. Si un élément doit être remplacé, il faut obligatoirement faire appel à une grue et cela coûte très cher ». Les deux lettrages de taille différente sont illuminés par des diodes LED d'une puissance de 0,3 watts seulement. La plus grande inscription mesure 25 m de long sur 5 m de haut et abrite 1975 diodes LED. La plus petite, qui affiche 14,50 m de long pour près de 3 m de haut, intègre quant à elle 657 diodes LED. Pour Juan Antonio Hernández-Massotti, la technologie LED offre un avantage supplémentaire : « Elle nous permet de travailler à basse tension et ne nécessite donc aucune autorisation légale supplémentaire. Les applications avec tube néon haute tension, en revanche, requièrent des homologations spécifiques. Bien qu'elles fonctionnent à basse tension, les diodes LED permettent d'obtenir d'excellents résultats d'éclairage ».

On ne s'étonnera pas alors que les enseignes lumineuses à diodes LED soient aujourd'hui au cœur de la tendance. Elles sont utilisées par les entreprises innovantes, telles que la société Imaginarium qui a choisi d'adopter cette technologie sur son site principal. Marta Pons explique : « Nous tenions beaucoup à créer un effet visuel fort autour des éléments d'identification de notre centrale tout en visant à une efficacité énergétique maximale. Non seulement nous y sommes parvenus, mais en plus, nous avons diminué nos coûts et fait un geste pour la planète ».

Le rapport d'évaluation sur le changement climatique du GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) présenté récemment à Valence, en Espagne, révèle lui aussi la nécessité d'engager rapidement toutes les énergies disponibles pour lutter sur un large front contre le réchauffement de la planète. Quatrième et dernier volet du rapport mondial sur le climat, cette évaluation montre, selon les propres mots du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, qu'il existe « des moyens réalistes et financièrement réalisables de faire face aux changements climatiques ». En utilisant un concept de publicité lumineuse à base de PLEXIGLAS truLED®, la société Imaginarium a pour sa part déjà trouvé la solution.


--
Contact Presse:
Evonik


www.plexiglas-and-energy.com

--

Communiqué envoyé le 03/17/2009 04:20:15 PM via le site Categorynet.com dans la rubrique Energie

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

Reblog this post [with Zemanta]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire