jeudi 27 août 2009

La Chine à l’heure des économies d’énergie

Les panneaux lumineux de l'aéroport de Pudong montrent la voie de l'avenir

« Green Games » : telle était la devise mise en avant par Pékin lors de sa candidature en tant que ville d'accueil des Jeux Olympiques d'été de 2008. Mais derrière ce nom séduisant se cache également un programme environnemental qui, selon les informa-tions officielles, bénéficierait d'un budget de 11 milliards d'euros. Cette somme ron-delette a entre autres permis de bâtir des bâtiments olympiques d'une grande techni-cité et conçus selon pour durer. Les critères de performance énergétique ont joué ici un rôle de premier plan. Le réseau du métro a également été étendu, les entreprises industrielles ont été déportées en banlieue et un programme de reforestation a été lancé au nord de la ville. Porté par l'élan olympique, Pékin s'est ainsi largement « mis au vert ».


Mais la capitale chinoise n'est pas la seule ville à avoir entrepris de vastes travaux à l'occasion de ce grand événement sportif. La ville de Shanghai, distante de 1000 km, s'est elle aussi lancée dans le réaménagement de l'aéroport de Pudong et le chantier du nouveau terminal 2 a pu être bouclé juste à temps pour l'ouverture des jeux. Dé-veloppement durable et efficacité énergétique étaient ici aussi les maîtres mots et ces critères ont joué un rôle décisif lorsqu'il a fallu choisir parmi les nombreux candidats ayant répondu à l'appel d'offre. Xiongxiong Lin de la société XIAMEN QUNLI s'en souvient très bien. Face à la rude concurrence, son entreprise a finalement décroché l'affaire grâce au judicieux système de panneaux lumineux proposé pour le nouveau terminal : « Nous avons finalement été choisis car, nous avons réussi à concilier per-formances d'éclairage et économies d'énergie de manière plus efficace que
la concur-rence ». Pour ce faire, Xiongxiong Lin a mis en œuvre un concept spécial qui, selon lui, n'avait jamais été utilisé jusqu'ici dans un aéroport chinois : « Nos enseignes sont éclairées par les chants. Ce principe est rendu possible par l'emploi de vitres en PLEXIGLAS® EndLighten ». PLEXIGLAS® EndLighten est un verre acrylique (PMMA) transparent, qui diffuse parfaitement la lumière et possède des caractéristi-ques de conduction lumineuse particulières. Les plaques de PLEXIGLAS® EndLigh-ten, qui peuvent être éclairées par les chants, répartissent la lumière captée de ma-nière homogène à la surface du matériau. Xiongxiong Lin souligne l'avantage de ce principe : « Il suffit de placer quelques sources lumineuses au niveau des chants et le tour est joué. Avec le verre acrylique conventionnel en revanche, il faut prévoir un rétroéclairage de l'ensemble de la plaque, ce qui se traduit par l'emploi d'un nombre beaucoup plus i
mportant de sources lumineuses et une consommation énergétique plus élevée ». Et Xiongxiong Lin d'ajouter : « Avec PLEXIGLAS® EndLighten, la fac-ture d'électricité peut se voir réduite de moitié. Si l'on prend en compte l'ensemble des caissons lumineux et la hausse des prix de l'énergie, cela vaut vraiment la peine, surtout lorsque l'on pense à demain ».

Le secteur économique chinois ayant des besoins énormes en énergie, il n'est pas rare que des coupures d'électricité se produisent, surtout dans les régions en plein essor. On incite ici les entreprises et la population à économiser l'énergie. Ainsi, les bâti-ments à haute performance énergétique présentent un intérêt vital pour le gouver-nement chinois. Peu gourmands en électricité, les panneaux lumineux en PLEXI-GLAS® de l'aéroport de Pudong offrent bien d'autres atouts encore. « Les panneaux doivent être bien visibles ; ils doivent donc présenter un éclairage clair et homogène. Parallèlement, il faut qu'ils soient peu encombrants », explique Xiongxiong Lin. Il importe en effet que les panneaux de signalisation se fondent dans l'architecture mo-derne du bâtiment grâce à leur conception très mince et qu'ils soient simultanément immédiatement repérables par la clarté de leur éclairage. Obéissant à un concept en-tièrement
axé sur l'utilisateur, les panneaux de signalisation de l'aéroport de Pudong sont perçus de manière intuitive par les usagers qui, grâce à eux, s'orientent facile-ment à travers les quatre niveaux de cet immense complexe de 480 000 m², de la zone de débarquement à la remise des bagages en passant par les guichets de contrôle des passeports, jusqu'à la sortie vers les bus, les taxis et les trains grande ligne.


Suite à l'inauguration du terminal 2 en mars dernier, la fréquentation annuelle de l'aéroport de Pudong a connu une forte hausse, passant de 20 à 60 millions de passa-gers. Pudong International Airport compte désormais au nombre des plus grands aé-roports du monde. Après les jeux olympiques, l'exposition universelle qui se tiendra en 2010 à Shanghai constitue un nouvel événement d'envergure pour l'aéroport de Pudong Airport. Les exploitants du site attendent à cette occasion 24 millions de pas-sagers supplémentaires. « Better City, Better Life » : telle est la devise choisie pour l'exposition universelle de 2010 qui aborde la difficile question de l'urbanité au 21e siècle. Ici encore, le thème de l'énergie joue un rôle central. Les panneaux lumineux du nouveau terminal de l'aéroport de Shanghai montrent dès aujourd'hui la voie de l'avenir en matière d'économies d'énergie.


--
Contact Presse:
Lindsell Marketing

josephine@lindsellmarketing.com


--

Communiqué envoyé le 27.08.2009 15:03:15 via le site Categorynet.com dans la rubrique Energie

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire